Bienvenue à Darney

 LES TRAVAUX

PROTECTION DES SOURCES

UNE ANTENNE POUR LE GAZ

LA GENDARMERIE EN RÉNOVATION

RECHERCHE DE CONDUITE

MONTÉE D'ESCALIER

RÉCEPTION DE LA RUE JULES FERRY

FUITE D'EAU REPAREE LE DIMANCHE

MUR DE SOUTÈNEMENT

ACCESSIBILITÉ AU CIMETIÈRE

PORTES INTÉRIEURES NEUVES 

REMISE EN ÉTAT D'UNE GEÔLE AU CHÂTEAU

VASTE CHANTIER AU HEBAIN

RUE DE LA GARE : C'EST PARTI 

NETTOYAGE DU CALVAIRE 

ENFIN ÇA BOUGE AU CHÂTEAU

 

PROTECTION DES SOURCES 

Encore un dossier qui trouve son épilogue, après avoir connu bien des problèmes ! Les accords avec les communes propriétaires des terrains concernés ayant enfin été conclus après des années de tergiversations, les derniers arbres gênants abattus, rien ne s'oppose plus à la pose des clôtures destinées à protéger nos différentes sources situées à quelques kilomètres du chef-lieu, en pleine forêt dite de Relanges. C'est le lundi 12 novembre que l'entreprise IDVERDE s'est attaquée au  chantier de la source BONNEVAL, dans un terrain très escarpé et parfois fangieux. Notre maire et ses 3 adjoints se sont rendus sur place 2 jours plus tard et ont pu constater que les travaux étaient déjà bien avancés. Environ 120 piquets de 250 cm, enterrés de 50 cm, délimitent la parcelle en épousant les contours vallonnés et serviront dans quelques jours de supports au grillage. Les autres sources suivront dans la foulée.

 

                                                         

                                 

Mercredi 12 décembre a eu lieu, sur sites, la réception de ces travaux en présence du responsable de la société IDVERDE, de notre maire Yves DESVERNES et d'un adjoint , ainsi que de Nicolas, l'agent technique chargé de la surveillance du réseau. En 5 endroits différents, 4 captages et 1 chambre de réunification, de la forêt dite de Relanges parfois difficilement accessibles car le terrain est très escarpé la bonne exécution des travaux a pu être constatée et les clés des portes remises à la commune. Malgré l'ampleur de la tâche, ce chantier a pu être mené à bien en trois semaines et met définitivement un terme à une situation conflictuelle qui perdurait depuis plus de 15 ans. Il ne reste plus désormais à nos employés qu'à nettoyer l'intérieur de chaque site. 

                                                                      

                                                                           

 

UNE ANTENNE POUR LE GAZ

Mercredi 7 novembre, l'entreprise ENGIE est venue avec une nacelle pour implanter sur le toit de la mairie une antenne permettant le relevé de tous les compteurs gaz de la commune . Une opération spectaculaire qui aura intrigué les passants.

                                                                                           

LA GENDARMERIE EN RENOVATION 

L'arrivée de l'automne, une fois n'est pas coutume, est synonyme de renouveau pour nos gendarmes qui ont vu avec satisfaction les entreprises s'installer autour du bâtiment d'habitation mais aussi devant le local administratif. Et c'est vrai que ce n'est pas un luxe car cette gendarmerie avait grand besoin d'une cure de rajeunissement. Le plus spectaculaire est sans doute l'isolation et le changement des fermetures qui vont apporter un regain de confort  pour les familles. La chaudière devrait aussi être changée. D'autre part les escaliers menant aux bureaux ont été détruits et vont laisser la place à une rampe d'accès. Provisoirement les personnes désirant se rendre à la gendarmerie doivent passer par le portail situé sur le côté droit.

                                                                                                                                                                   

RECHERCHE DE CONDUITE 

En l'absence de plan, vu l'ancienneté des travaux antérieurs, la recherche d'une conduite peut s'avérer longue et fastidieuse. C'est ce qui s'est produit le 6 novembre dernier lorsque les services techniques ont été obligés de creuser pendant des heures, aidés par la pelleteuse de l'entreprise DESSALLE pour localiser une vieille conduite de plomb aux fins de remplacement. Après une première fouille destinée à repérer la position de celle ci, une deuxième de plusieurs mètres carrés a été nécessaire, le tout sur près de 2 mètres de profondeur.

                        

MONTÉE D'ESCALIER 

Régulièrement des hôtes de marque sont amenés à venir à la salle du conseil (réunion, réception). Et si celle ci a été rénovée en 2017, son accès n'était pas vraiment digne de ces personnalités tant la tapisserie vieillotte de la montée d'escalier donnait une impression de "rafistolage". C'est pourquoi le conseil municipal a décidé voilà quelques mois la réfection de cette partie de couloir. L'entreprise MARULIER est à pied d'oeuvre depuis le 21 octobre pour remédier au problème.

                           

RÉCEPTION DE LA RUE JULES FERRY

Bien que terminé depuis plusieurs mois, le vaste chantier de la rue Jules Ferry n'a été réceptionné officiellement que le lundi 24 septembre en raison de quelques"bricoles" restant à terminer. Le maître d'oeuvre et les différentes entreprises ayant participé à cette complète réhabilitation de la rue ont parcouru celle-ci en compagnie de M. DESVERNES, maire, et de son 1er adjoint afin de se rendre compte de la conformité des travaux. Seul bémol à souligner, les plaques d'égout qui manifestement rouillent alors que nous étions habitués à des plaques en fonte, bien de chez nous (Pont à Mousson pour ne pas citer), qui traversaient les décennies sans encombre. C'est ensuite en mairie que les documents ont été signés et paraphés pour entériner cette belle réalisation.

                     

FUITE D'EAU REPARÉE LE DIMANCHE 

Une fuite d'au ayant été décelée vendredi 14 septembre 2018 à hauteur de l'ancien PUB de la rue de la République, la municipalité envisageait sa réparation pour  le lundi 17 septembre. Mais très vite notre maire a mesuré les inconvénients d'un tel chantier, à l'endroit le plus étroit de la cité,en pleine semaine avec un important trafic de poids lourds. Il a donc demandé à deux employé communaux s'ils étaient susceptibles de travailler le dimanche et, la conscience professionnelle aidant, Nicolas et Kevin ont aussitôt donné leur accord. C'est pourquoi beaucoup ont pu être étonnés de voir nos services techniques sur la sellette dimanche après-midi.Le peu de circulation n'a été que très modérément perturbé et tout est vite rentré dans l'ordre. Un grand merci à nos deux agents pour ce bel exemple de dévouement à l'intérêt collectif. 

MUR DE SOUTÈNEMENT

Jeudi 13 septembre, notre maire et deux de ses adjoints ont pris part à la "réception" d'un mur de soutènement situé en dessous de la rue Lecomte et réalisé par les élèves de l'IFPRO sous la conduite de leur professeur M. Eric CALAIS. Le chantier, d'envergure, a été entamé à l'automne 2016 et s'est achevé voilà peu par la pose de couvertines en grès reconstituée sur une longueur de 19 mètres (d'un poids de 3 tonnes, les pierres les plus lourdes pesant 110 kgs) selon une méthode préconisée par un spécialiste en la matière, M. Henri CÔME. Le résultat est assez bluffant et les élèves peuvent être fiers de la tâche accomplie qui satisfait pleinement Mme ARGOUD, riveraine concernée. Laquelle a d'ailleurs offert le verre de l'amitié scellant cette manifestation au cours de laquelle un diaporama a permis aux participants, dont M. PREVOST directeur de l'IFPRO, de bien se rendre compte de l'ampleur de la tâche. M. DESVERNES en a profité pour féliciter et remercier tous les intervenants, en souhaitant que M. CALAIS et son équipe puissent continuer à réhabiliter ces vieux murs dont Darney regorge. 

                                                                                      

ACCESSIBILITÉ AU CIMETIÈRE

Si l'allée centrale du cimetière, refaite à neuf voilà déjà plusieurs années, est parfaitement praticable et en tous temps , il n'en est pas de même pour les allées transversales composées de gros gravillons et quasiment "interdites" aux personnes en fauteuil roulant car les roues s'y enfoncent. Et même accompagné d'une tierce personne, emprunter ces accès latéraux s'avérait un parcours du combattant. C'est pour cette raison que la municipalité a décidé de réaliser des travaux qui ont eu lieu ce mercredi 12 septembre 2018 afin d'enlever la couche de gravillons et de la remplacer par un revêtement 0/20. C'est l'entreprise COLAS qui a effectué ce chantier concernant les trois premières transversales, de part et d'autre de l'allée centrale. Une deuxième tranche sera programmée pour 2019.

                                                           ancienne    rénovée

                                                                                                                            

PORTES INTÉRIEURES NEUVES

Après la nouvelle toiture et le changement de toutes les  fenêtres, le château vient d'être équipé de nouvelles portes intérieures.Celles-ci seront très appréciées des utilisateurs qui n'auront plus "à se battre" avec les serrures (3 pour la seule porte du musée tchécoslovaque), tant les menuiseries étaient anciennes. Cette rénovation constitue en outre un élément sécuritaire supplémentaire.

                        musée tchécoslovaque et grenier                                                       espace slovaque

 

REMISE EN ÉTAT D'UNE  GEÔLE AU CHÂTEAU

En juin dernier les élèves de CM1 CM2 ont gagné un prix à l'occasion d'un concours organisé par La Fondation du Patrimoine. Le thème choisi étant la réhabilitation des geôles du château, le chèque de 5000 euros remis à la commune était lié à la remise en état des lieux. Différents devis avaient été demandés et fournis et la première phase du chantier a donc débuté début septembre. C'est l'association ACTISOV, de Monthureux sur Saône, qui est actuellement à pied d'oeuvre pour un piquetage des murs de la 1ère cellule. Qui sait, peut-être cela permettra-t-il de mettre à jour un trésor ou de fournir de précieux renseignements encore insoupçonnés sur cet édifice ? On peut rêver.

                                                        

                   

VASTE CHANTIER AU HEBAIN 

La modernisation-réhabilitation du quartier du Hébain, côté Les Rochottes, est en bonne voie et cela s'active de toutes parts. Le projet, initié par Vogélis mais auquel s'est associé la municipalité pour environ 75 000 euros, avait été présenté aux personnes concernées l'an dernier et 2 bâtiments avaient subi une profonde rénovation (isolation, toiture, peintures, électricité, fermetures...). Cette fois 4 autres immeubles sont concernés mais il y a aussi une restructuration de la voirie qui est en cours avec notamment l'implantation d'un nouveau parking, une modification conséquente devant la rangée de garages, un nouvel éclairage urbain... L'aménagement paysager ne sera pas en reste et déjà les haies ont disparues et les tas de terre envahissent le site. Même si on est encore loin de la touche finale on peut par endroit se faire une idée de ce que cela donnera d'ici l'été prochain. Beaucoup de désagréments pour le moment mais les habitants du quartier se félicitent de cette évolution car comme certains le disent : "cela en avait bien besoin".

                                                                              

*Etat des lieux au 23 octobre 2018:

Bien aidé par la météo, le chantier avance à grands pas. Si des échafaudages persistent sur plusieurs bâtiments, la configuration définitive du site se dessine peu à peu et une grande partie des bordures de trottoirs a déjà été posée. Au vu de ces éléments on a hâte d'arriver au terme de ces travaux car il est évident que le quartier aura alors fière allure et si les résidents en seront les premiers bénéficiaires, c'est la localité toute entière qui pourra s'enorgueillir du résultat.

                                                 

RUE DE LA GARE : C'EST PARTI 

Dix mois après son effondrement, le mur de la rue de la Gare est enfin en voie d'être reconstruit. Depuis le lundi 27 août, l'entreprise BONINI est à pied d'oeuvre pour, dans un premier temps, détourner la conduite d'eau qui passe à cet endroit. Malgré un incident de parcours (conduite percée lors de la fouille) le chantier tient le cap et la semaine prochaine la chaussée sera décaissée. Cela implique malheureusement la fermeture de cet axe mais "on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs" et la circulation alternée n'est pas possible en raison de la configuration du terrain car fossé d'un côté et roche de l'autre. Les personnes "un peu sceptiques" peuvent, sur le terrain, facilement se rendre compte de la réalité des choses.

 

                          

 

Deuxième semaine de chantier et le décaissement de la chaussée se poursuit sur une trentaine de mètres de long     

                                                              

C'est en effet à 2,5 mètres sous le niveau de la chaussée qu'une dalle de béton a été coulée sur une quarantaine de cms d'épaisseur. 

                                                                                  

*Etat des lieux au 1er octobre 2018

Même si cela ne parait pas spectaculaire, le chantier continue à progresser et l'entreprise BONINI a le sourire puisque le responsable de l'équipe en place à Darney annonce une semaine d'avance sur le planning. Ce qui ne peut que réjouir les usagers.

                                                        

*Etat des lieux au 20 octobre

Favorisé par la météo, le chantier continue de progresser et la route ayant presque retrouvé sa configuration initiale, l'entreprise se prépare à l'ouvrir provisoirement à la circulation (en alternance et pour les véhicules légers seulement) pour respecter ses engagements. Même si, après réflexion, elle aurait préféré poursuivre la réfection de la chaussée "à huit clos". D'une part pour des raisons de temps, car la circulation alternée perturbe inévitablement l'avancée des travaux et d'autre part pour des raisons de sécurité évidente car il y a fort à parier que des poids lourds s'invitent malgré leur dangerosité. Mais les commerçants, invités à se prononcer, se sont montrés intransigeants sur le respect de cette "promesse"....

                                    

*Etat des lieux au 30 octobre

Fini le soleil et les températures estivales (ou presque) permettant de "travailler léger", le froid et la pluie étaient au rendez-vous pour ce nouveau point de situation. La reconstruction du  mur est terminée et il ne reste plus qu'à couler la partie supérieure légèrement bombée. Puis il faudra remblayer le trottoir avant de fermer à nouveau le chantier à la circulation pour les finitions. Grâce aux chicanes mises en place, les ouvriers n'ont pas trop de problème avec les automobilistes empruntant la chaussée en alternance mais subissent parfois les foudres de certains conducteurs de poids lourds qui s'aventurent jusque là malgré la signalisation et se trouvent alors obligés d'engager une longue marche arrière. L'un d'eux a même, de nuit, forcé le passage et laissé quelques traces sur une belle vieille pierre d'un riverain.

                     

*Etat des lieux au 6 novembre

Cette fois la route est à nouveau coupée à la circulation pour la phase finale des travaux. L'occasion de couler les couvertines du mur, de mettre en place les tampons, et de profiler définitivement la chaussée avant la couche de bitume.

                                                                                 

Les travaux sont maintenant terminés et cette voie d'accès au chef-lieu est de nouveau accessible aux automobilistes et aux poids lourds.

NETTOYAGE DU CALVAIRE

Il en avait bien besoin, le calvaire de la route de Bains a subi tout récemment une cure de jouvence grâce à l'entreprise ARTEL  qui nettoie les pierres par un procédé de sablage. Ce qui a permis de mettre à jour certaines veines teintées de rose du plus bel effet. Le spectacle est particulièrement agréable à voir et Darney peut être fier de posséder un tel monument.

                                                                                                           

 

                                                                   

Il ne reste plus désormais qu' à repeindre la grille.

ENFIN ÇA BOUGE AU CHÂTEAU 

On en parlait depuis un an et demi maintenant et l'attente aura donc été, pour diverses raisons mais essentiellement administratives, fort longue.  Le 5 mars, l'entreprise HARMAND de Rémoville était enfin à pied d'oeuvre pour remplacer la toiture de l'édifice, bien malade. En effet suite à l'effondrement, provoqué par un dégât des eaux, d'un plafond au musée, un faux-plafond a été mis en place voilà 2 ans et demi. Mais de nouvelles et importantes infiltrations l'avaient déjà sérieusement abîmé. Le chantier a duré quelques 3 à 4 semaines. 

Dès le 3ème jour de travaux, un pan du toit avait dèjà été démonté puis se trouvait en phase de reconstruction comme on peut le voir sur la photo de droite de la 1ère rangée

Début avril, les travaux de démontage, changement de poutre, correction des assises... étant terminés, les ouvriers ont commencé le recouvrement avec les tuiles. 

La toiture achevée, c'est l'entreprise TRIDON qui a pris ses quartiers au château afin de changer toutes les ouvertures. Chantier important qui a lui aussi nécessité plusieurs semaines de dérangement, mais cela était plus que nécessaire. 

La prochaine étape concernera les peintures, qui en ont grand besoin notamment dans la montée d'escalier en colimaçon.